Los Angeles, l’autre capitale iranienne

Los Angeles, l’autre capitale iranienne

500.000 Iraniens vivent à Los Angeles, la plupart à Beverly Hills et à Westwood qu’on surnomme Teherangeles. C’est la plus grosse communauté iranienne à l’étranger. Certains étaient déjà là avant la révolution de 1979, la plupart sont arrivés après et une nouvelle génération n’a jamais mis les pieds en Iran. Cette communauté, tiraillée entre les deux pays, regarde avec admiration ou détestation Donald Trump menacer régulièrement l’Iran. Si le président américain ne fait pas l’unanimité, le régime des mollahs est lui, détesté par tous. Notre équipe est allée à la rencontre d’hommes et de femmes qui rêvent toujours de revoir ou découvrir enfin leur pays d’origine. A l’heure où les tensions sont vives entre Washington et Téhéran, nous avons voulu savoir comment ils vivent ces menaces de guerre.

Un reportage de Sylvie Deleule et Ludovic Fossard